Test Blu-ray: pas trop tard | Critique du film

Meilleure Vente n° 1
Love's Kitchen
  • Amazon Prime Video (Video on Demand)
Meilleure Vente n° 2
Death Stranding
  • Le légendaire créateur de jeu vidéo Hideo Kojima revient avec une toute nouvelle expérience absolument unique en son genre sur PlayStation4.
  • Affrontez un monde radicalement transformé par le Death Stranding. Transportez les vestiges dissociés de notre futur et embarquez dans une aventure pour reconnecter, pas après pas, un monde détruit.
  • Alors que des créatures mystiques envahissent le paysage et qu'une extinction massive est imminente, Sam Porter Bridges doit voyager à travers les terres dévastées pour sauver l'humanité de l'annihilation.
  • Quel est le mystère du Death Stranding ? Que découvrira Sam au cours de son périple ? Découvrez ces réponses et bien plus dans une expérience de gameplay sans précédent.
  • Avec Norman Reedus, Mads Mikkelsen, Léa Seydoux et Lindsay Wagner.
Meilleure Vente n° 3
Femmes qui courent avec les loups
  • société|femme
  • 763 Pages - 10/17/2001 (Publication Date) - Le Livre de Poche (Publisher)
PromoMeilleure Vente n° 4
Game Of Thrones (Le Trône de Fer) - Saison 8 [Blu-ray]
  • Audience Rating: Accord parental souhaité
PromoMeilleure Vente n° 5
Artlii Videoprojecteur Full HD-ENERGON 2, Connexion WiFi Bluetooth,Projecteur 1080P natif,Soutiens 4K,Retroprojecteur Compatible avec iPhone Android Smartphone pour Films,Jeux Nintendo Switch PS4
  • 【 Videoprojecteur 1080P natif & WiFi Connexion】Artlii ENERGON 2 - 2020 Amélioré, Projecteur 1080P natif avec connexion WiFi, Synchronisation d'écran de sans fil, Soutiens l'iphone, ipad, Huawei, Samsung,Android,la connexion Macbook et plus d'appareils.
  • 【 Meilleures performances d'image】Amélioré avec la puce de performance Mstar, ce rétroprojecteur a une gamme de couleurs de 98% NTSC, une luminosité de + 60% (300ANSI) et un taux de contraste de 7000: 1. L'amélioration vous apporte une expérience cinématographique inégalée.
  • 【 Connexion Bluetooth & Son stéréo】Energon 2 vidéoprojecteur fournit une connexion WiFi et Bluetooth, compatible avec les écouteurs Bluetooth, Haut-parleur Bluetooth,Soundbar. Il dispose également de haut-parleurs stéréo intégrés.
  • 【 Expérience immersive de grande image de 300''】La taille de l'image est variable de 44 '' à 300 '' d'une distance de 1,44m à 8.5m, ce qui peut fournir une expérience immersive de niveau cinéma, c'est le choix parfait pour construire votre home cinéma.
  • 【 30 jours de retour gratuit et de remboursement】Artlii fournit des services professionnels à la clientèle, un retour gratuit de 30 jours et un remboursement si vous n'êtes pas satisfait du produit, et une garantie gratuite d'un an.

http://www.bing.com/
© 2003 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc.

http://www.bing.com/ "width =" 175 "height =" 235États-Unis: 2003
Nom d'origine: –
Réalisateur: Carl Franklin
Scénario: Dave Collard
Acteurs: Denzel Washington, Eva Mendes, Sanaa Lathan
Éditeur: Atelier d'image
Durée: 1h45
Genre: Thriller
Date de sortie: 28 janvier 2004
Date de sortie du DVD / BR: 7 juillet 2020

Le chef de la police Matt Lee Whitlock a une relation avec Ann, une femme mariée. Il rapporte que la maladie le condamnera à moins qu'il ne reçoive un traitement hors de prix. Pour tenter de le sauver, Matt vole de l'argent dans une caution du poste de police. Lorsque Ann et les carcasses carbonisées de son mari sont retrouvées dans un incendie dans sa maison, Matt est pris au piège: il doit enquêter lorsque toutes les preuves de lui sont lui …

http://www.bing.com/ "width =" 620 "height =" 620 "srcset =" https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of- time-006-620x620.jpg 620w, https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-006-300x300.jpg 300w, https: // www. critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-006-768x768.jpg 768w, https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06 /Out-of-time-006-696x696.jpg 696w, https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-006-1068x1068.jpg 1068w, https : //www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-006-420x420.jpg 420w, https://www.critique-film.fr/wp-content/ téléchargements / 2020/06 / expired-006.jpg 1200w "tailles =" (largeur maximale: 620px) 100vw, 620px
© 2003 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc.

Film

(4/5)

Près de dix ans plus tard Le diable dans une robe bleue (1995), représentant le summum de leurs films, Carl Franklin et Denzel Washington se sont retrouvés en 2003 dans un projet Le temps est écoulé, un nouveau thriller de perfusion pour le «Film Noir» des années 40 et 50, mais qui met en valeur l'originalité presque entièrement dans la brume des villes de New York ou dans les parties peu profondes de Frisco, mais sous un intermédiaire. de Banyan Key, une petite ville (imaginaire) près de Miami. Il suffit de dire que la sueur coule en grosses gouttes et que les chemises collent à l'atmosphère collante.

Toujours particulièrement à l'aise avec les personnages frontaliers des randonneurs, Denzel Washington met ici un short Bermuda et une casquette du chef de la police locale Matt Whitlock, qui a une mauvaise intuition pour tromper sa femme Anne, Femme mortelle manipulateur, conduisant à sa perte. Avec une atmosphère suffocante et la façon dont il brouille rapidement la frontière entre le bien et le mal, Le temps est écoulé se démarque de la prime "Neo-Black".

Une manière élégante et particulièrement agréable dans laquelle son intrigue démonte successivement les deux pays, plongeant le protagoniste dans une situation de plus en plus complexe et talentueuse, Le temps est écoulé permet à Carl Franklin de montrer son art sur le timing et l'excitation. En effet, la demi-heure qui suit l'exposition de deux corps dans un feu se révèle être une véritable leçon de mise en scène dans le sens où le cinéaste parvient vraiment à faire monter la tension dans un crescendo presque insupportable.

http://www.bing.com/ "width =" 620 "height =" 410 "srcset =" https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of- time-011-620x410.jpg 620w, https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-011-300x199.jpg 300w, https: // www. critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-011-768x508.jpg 768w, https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06 /Out-of-time-011-696x461.jpg 696w, https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-011-1068x707.jpg 1068w, https : //www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-011-635x420.jpg 635w, https://www.critique-film.fr/wp-content/ téléchargements / 2020/06 / expired-011.jpg 1200w "tailles =" (largeur maximale: 620px) 100vw, 620px
© 2003 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc.

Sombre et sans compromis, Le temps est écoulé fait partie d'une vague que les thrillers américains des 90e et 21e siècles sont généralement relativement peu familiers et dont ils contrôlent partiellement les codes pour faire partie du mouvement brisé et humide Sexcrimes (John McNaughton, 1998), avec qui il partage certaines similitudes. Au lieu des motels sales, des crimes misérables et des méchants décrits par les frères Coen, John Dahl, Stephen Frears ou Dennis Hopper, Carl Franklin a choisi, plutôt que les étendues du désert occidental. déplacez tout cela sous le soleil de Floride et promenez le spectateur aux côtés des forces de l'ordre qui ont été conquises par les événements et victime d'une série de mauvais choix.

UneLe temps est écoulé est de faire face à ces choix esthétiques et d'obtenir le même résultat sec, rugueux et désespéré sur l'écran. Grâce à la rythmique et au montage, Carl Franklin parvient à donner un dynamisme fou à divers virages, situations et autres séquences au cours desquelles les personnages se croisent ou ont tendance à s'éviter. Même une simple réception de fax peut enfin apparaître à l'écran à un moment de tension …

Comme d'habitude, Denzel Washington domine le reste des acteurs de front en termes de charisme. C'est comme ça: Denzel mange tout le monde autour de lui, même quand il joue comme un personnage solitaire, calme et finalement inconfortable. A noter, bien sûr, les efforts remarquables d'Eva Mendes et de Sanaa Lathan pour donner un peu de profondeur à leurs rôles: les deux se sont révélés assez convaincants. Hollywood, en revanche, est cruel envers les acteurs, et dix-sept ans après la sortie du film, Sanaa Lathan, 48 ans, a presque arrêté de tourner. Eva Mendes, 46 ans, n'a plus tourné depuis 2014. Elle a enchaîné 25 films entre 2001 et 2012. Nous ne savons pas si cette retraite anticipée a été prise volontairement ou si l'usine de rêve prématurée lui a brûlé les ailes.

http://www.bing.com/ "width =" 620 "height =" 410 "srcset =" https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of- time-008-620x410.jpg 620w, https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-008-300x199.jpg 300w, https: // www. critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-008-768x508.jpg 768w, https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06 /Out-of-time-008-696x461.jpg 696w, https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-008-1068x707.jpg 1068w, https : //www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-008-635x420.jpg 635w, https://www.critique-film.fr/wp-content/ téléchargements / 2020/06 / expired-008.jpg 1200w "tailles =" (largeur maximale: 620px) 100vw, 620px
© 2003 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc.

Ainsi, lorsque l'architecte noir et marié Flipper (Wesley Snipes) a une liaison avec sa secrétaire d'origine italienne (Annabella Sciorra) avec Angie, l'enfer se lève littéralement. Même après une réaction (très violente) d'une famille proche, des amis et des voisins sont impliqués … Attirés par les acteurs, des dialogues bien choisis et l'utilisation la plus émouvante de la musique de Stevie Wonder, fièvre de la jungle se distingue comme un film vraiment sincère et brillant qui montre comment les préjugés pénètrent le secteur privé et la vie quotidienne. Le personnage de Samuel L. Jackson brûle une intrigue secondaire consacrée aux effets dévastateurs de la drogue sur la communauté noire.

Un film prophétique et désespéré qui définit des images pour l'un des grands tabous américains (relations raciales), fièvre de la jungle dépeint la peur, la haine et les divisions intercommunautaires qui semblent être en désaccord. En fait, il n'y a pas de «réponse» miraculeuse dans le film de Spike Lee qui est peut-être la plus troublante / discutable sur la localisation des Noirs et des relations raciales au cœur de la société américaine.

http://www.bing.com/ "width =" 620 "height =" 410 "srcset =" https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of- time-003-620x410.jpg 620w, https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-003-300x199.jpg 300w, https: // www. critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-003-768x508.jpg 768w, https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06 /Out-of-time-003-696x461.jpg 696w, https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-003-1068x707.jpg 1068w, https : //www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-003-635x420.jpg 635w, https://www.critique-film.fr/wp-content/ téléchargements / 2020/06 / expired-003.jpg 1200w "tailles =" (largeur maximale: 620px) 100vw, 620px
© 2003 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc.

Blu Ray

(4/5)

Disponible sur DVD depuis 2004, mais étrangement jamais sorti avec un support haute définition, Le temps est écoulé propose aujourd'hui le magazine que les fans de Denzel "The Man" Washington attendaient avec impatience. Il prend des couleurs Atelier photo. Côté Master, il n'est peut-être pas possible de comparer l'image qui nous est offerte ici et l'âge du DVD fourni par MGM. Exquise, détaillée et respectueuse du cinéma, l'image Blu-ray nous offre également des couleurs et un contraste impeccables. Bon travail. Côté son, OV et VF sont mixés ensemble DTS-HD Master Audio 5.1, et s'avèrent être complètement profonds et même très dynamiques dans leurs genres. Des environnements se font entendre, le subwoofer est sorti, notamment durant le dernier tiers du film, et la musique de Graeme Revell est particulièrement mise à l'honneur, notamment dans la version originale.

Dans la section Modules complémentaires Atelier photo recycle toute l'interactivité déjà disponible sur DVD en 2004. Commençons donc par l'intéressant commentaire vocal du réalisateur Carl Franklin (VOST), qui n'est pas une blague avec des blagues et des anecdotes. Nous procédons ensuite à une Featurette (12 minutes) passe un instant dans les coulisses et donne la parole aux différents membres de l'équipe. Avec ce sujet, nous pouvons apprendre que la chaleur de la série était assez insupportable et qu'elle rend Eva Mendes complètement folle. La fonctionnalité suivante est dédiée à un description des personnages protagoniste (6 minutes), retour aux caractéristiques du protagoniste. Enfin, on passe rapidement en revue scène supprimée pas amusant (1 minute) pour se concentrer essais de casting de Dean Cain et Sanaa Lathan (10 minutes). Enfin, nous mettons fin au traditionnel galerie de photos, remorque et "trouver un espace" standard Atelier photo.

http://www.bing.com/ "width =" 620 "height =" 410 "srcset =" https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of- time-009-620x410.jpg 620w, https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-009-300x199.jpg 300w, https: // www. critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-009-768x508.jpg 768w, https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06 /Out-of-time-009-696x461.jpg 696w, https://www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-009-1068x707.jpg 1068w, https : //www.critique-film.fr/wp-content/uploads/2020/06/Out-of-time-009-635x420.jpg 635w, https://www.critique-film.fr/wp-content/ téléchargements / 2020/06 / expired-009.jpg 1200w "tailles =" (largeur maximale: 620px) 100vw, 620px
© 2003 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc.