Test du Blu-ray Ultra HD 4K: Rappel total (1990)



PromoMeilleure Vente n° 1
Meilleure Vente n° 3
Le Labyrinthe-Intégrale-3 Films [Blu-Ray]
  • Audience Rating: Tous publics

Sommaire

Terre, 2084. Douglas Quaid est obsédé par un rêve récurrent dans lequel il explore la planète Mars. Il a ensuite demandé à Rekall, qui lui proposait de placer des souvenirs imaginaires dans la mémoire des clients qui veulent voir leurs rêves se réaliser. Des rêves aussi réels que certains souvenirs. L’opération échoue et l’opération révèle des souvenirs qui auraient dû être cachés …

Remarque. Les comparaisons d’images (.jpg, compression 8 bits) sont fournies à titre indicatif uniquement et ne décrivent pas ce que le Blu-ray Ultra HD transmet sur votre écran UHD HDR calibré.

Qualité vidéo

Messe et scène et à partir de 1990, Paul Verhoeven, Rappel total a bénéficié de son 30e anniversaire avec une restauration 4K. Le film a été restauré par une nouvelle numérisation du négatif 35 mm original en Technicolor LA. Un nouvel étalonnage HDR a été surveillé. Dans cette version d’Ultra HD Blu-ray, le film est présenté aux formats Dolby Vision et HDR10. Le résultat de cette restauration 4K a en effet été accepté par le réalisateur sauf s’il est surveillé.

Comparé à Ultimate Rekall Edition (Blu-ray Studio Studio 2012), les cadres des images sont légèrement ajustés sans perte importante de parties de l’image (tourner seulement). Dans l’ensemble, c’est une restauration importante qui s’offre à nous. L’effet de la nouvelle classification des couleurs depuis le début est incroyable. Les nuances de brun-orange et de vert sarcelle sont plus accentuées, ce qui magnifie le registre de science-fiction et certaines des caractéristiques scandaleuses de la production de Paul Verhoeven. À cet égard, les rouges enflammés se sont particulièrement améliorés. Ils montrent même qu’ils brillent dans de nombreuses séquences. (Scènes de Mars) posséder un caractère aveuglant et un battement sémantique. La modernisation a eu lieu et elle touche également aux tons de peau polis. La face rendue semble interagir davantage avec les environnements (reflets rougeâtres à travers les fenêtres, néons). Les changements apportés semblent être cohérents avec les environnements extrêmes transcendés et l’atmosphère futuriste du film.

Si le Blu-ray 2012 a bénéficié d’une bonne définition globale, l’effet du nouveau scan 4K se fait pleinement sentir, dans presque toutes les séquences. Les détails donnés sont absolument époustouflants, surtout dans les gros plans (Les visages de Douglas Quaid, Lor, Richter et ses hommes). Cependant, rappelez-vous que Rappel total est l’un des derniers films à petit budget à utiliser des séries miniatures et des effets optiques, avant la diffusion numérique. Un rendu mieux défini des plantes et des ornements met également en évidence la rugosité de certains effets spéciaux. (visage en latex, partie « carton » des décorations). Le fil de 35 mm reste fort et dense sur cette piste.

La compression vidéo est de qualité variable. C’est très « discutable » malgré la vitesse moyenne mesurée à 54 Mbps. En plus de l’enregistrement de certains arrière-plans, nous avons malheureusement observé des baisses drastiques et inhabituelles du débit binaire, qui ont produit l’apparition d’un macrobloc scandaleux avec des séquences courtes et très précises. (exemple: la navette atterrit sur Mars à 43h10 et le dernier baiser au soleil). Nous insistons: cela ne reflète pas la qualité globale de la récupération 4K effectuée en amont. Mais cette erreur de compression vidéo concerne malheureusement un support physique signé par un éditeur réputé. Qu’est-il arrivé ?

Qualité sonore

Rappel total profite du remix Dolby Atmos. La version originale a un noyau Dolby TrueHD 7.1 (débit binaire moyen 3848 kbps). Les atouts de cette piste sont présents. Cependant, il semble probable que ce travail de remix ait entraîné un léger réalignement, en particulier aux fréquences les plus basses, rendant cette version d’Atmos un peu moins frappante. (moins physique) que la piste DTS-HD précédente. Effet aux basses fréquences, ressenti par les mouvements des navettes, l’activation de gros réacteurs, ou plus largement des situations de poursuite massives. Dans tous les cas, de réels efforts de régionalisation ont été faits: activation d’enceintes verticales, ce qui ouvre des scènes de troubles dans le métro, annonces d’enceintes, foudre. Les dialogues originaux semblent également être un peu plus chaleureux et plus harmonieux alors que la partition musicale de Goldsmith met tout en œuvre.

La version française reste inchangée et accepte le format DTS-HD Master Audio 5.1 (moins de 16 bits, débit binaire moyen de 2231 kbps).

Prime

L’édition s’est enrichie des nouveaux suppléments bonus suivants:

– Extra: Comment Carolco a-t-elle déménagé à Hollywood?
– Ouvrez votre esprit: musique Total Recall
– Unelmoijia unessa: le développement de Total Recall
– Commentaires vocaux

Conclusion

Rappel complet (1990) bénéficie d’une véritable récupération avec cette récupération 4K, qui est toujours de grande qualité. L’influence de la définition et de la nouvelle classification des couleurs permet à Paul Verhoeven de trouver ce grand film de science-fiction sous un jour nouveau. Mais les problèmes de compression vidéo ont ruiné la redécouverte ici et là. Cela aurait pu être parfait. Ce n’est pas …