trois films fantastiques cultes des années 50 (Blu-ray et DVD)



PromoMeilleure Vente n° 1
Sonic, Le Film [Blu-Ray]
  • Audience Rating: Tous publics
PromoMeilleure Vente n° 2
PromoMeilleure Vente n° 3
PromoMeilleure Vente n° 4
Yasujiro Ozu 20 Films [Blu-Ray]
  • Audience Rating: Tous publics
PromoMeilleure Vente n° 5
Midway [Édition SteelBook]
  • Audience Rating: Tous publics

Note artistique: étoile rougeétoile rougeétoile rougedemi étoile rougeétoile grise(3,5 / 5)

Résumé

Le monstre vient de moir: Un sous-marin chargé de torpilles nucléaires a trouvé une mer profonde, une pieuvre géante quittant son terrain de chasse en direction de San Francisco. Si l’armée tente de l’arrêter, la créature atteindra bientôt la ville …

Les soucoupes volantes attaquent : Alors qu’ils s’ouvrent des profondeurs de l’espace, le vaisseau spatial d’une civilisation technologiquement avancée apparaît dans le ciel. Malgré le calme d’origine, les visiteurs se transforment rapidement en attaquants, provoquant des destructions massives dans le monde entier …

Des millions de kilomètres de terre : retour sur terre à la fin d’une expédition spatiale sur Vénus, une fusée noire au large des côtes italiennes. A bord, deux survivants et une affaire qui va bientôt libérer Ymir, un extraterrestre dont le rythme de croissance défie la compréhension et menace la population …

• Titre français: Monster vient de la mer – attaque de compteurs volants – à des millions de kilomètres du sol
• Titre original: Il venait de sous la mer – terre contre soucoupes volantes – 20 millions de kilomètres sur terre
• Prise en charge testée: Blu-ray
• Genre: fantastique, science-fiction
• Année: 1955, 1956, 1957
• Réalisateur: Robert Gordon, Fred F.Sears, Nathan Juran
• Acteurs: (1) Kenneth Tobey, Faith Domergue, Donald Curtis, Ian Keith, Dean Maddox Jr., Chuck Griffiths, Harry Lauter, Richard W. Peterson (2) Hugh Marlowe, Joan Taylor, Donald Curtis, Morris Ankrum, John Zaremba , Thomas Browne Henry, Grandon Rhodes, Larry J.Blake (3) William Hopper, Joan Taylor, Frank Puglia, Tito Vuolo, John Zaremba
• Durée: 1 h 19 min 06 – 1 h 23 min 42 – 1 h 22 min 31
• Format vidéo: 16/9
• Format vidéo: 1,85 / 1 noir et blanc (version originale) – couleur (blu-ray seul)
• Sous-titres: français
• Pistes audio: DTS-HD MA 5.1 et 2.0 en anglais – DTS-HD MA 2.0 en français unidirectionnel (2)
• Bonus à trois rayons: commentaires vocaux de Ray Harryhausen, Arnold Kunert, Dennis Muren et Phil Tippett – version couleur – Souvenirs: Ray Harryhausen se souvient du film (21 mois 45, 21 mois 26, 27 mois 02)
• Bonus 2007 sur disque Blu-ray Le monstre vient de la mer : Tim Burton se souvient du film (27:10), du matériel promotionnel original (17:53)
• Bonus 2007 sur disque Blu-ray Les soucoupes volantes attaquent : Bernard Gordon sur la liste noire (29 min 28)
• Bonus 2007 sur disque Blu-ray Des millions de kilomètres de terre : David Schecter et la bande originale (22 min 34) – coloriage (11:03)
• Publié par Sidonis Calysta

Commentaire artistique

On ne présente plus Ray Harryhausen, le maestro du stop-motion des années 50 et 70, dont le travail a largement influencé les jeunes cinéphiles de l’époque, devenus depuis de grands noms du septième art, comme Tim Burton, entre autres. S’il ne faut pas oublier, au moment du film parlant, l’œuvre pionnière de Willis O’Brien (King Kong, 1933), souvent mentionné ou pas suffisamment mentionné par Ladislas Starewitch (Roman de Renard, 1937) et Jiří Trnka (Prince Bayana, 1950), les animations de Ray Harryhausen sont toujours le genre de référence. Avec vision King Kong qui déclencha sa vocation, en 1947 le jeune Ray devint l’un des assistants de Willis O’Brien M. Joe (1949), puis se démarque de son travail Un monstre du temps perdu (1953), par Eugène Lourié. Quelques mois plus tard, il rencontre le producteur Charles H.Schneer, avec qui il collabore depuis de nombreuses années: leurs trois premiers films sont des séries B, faites pour l’économie en noir et blanc sans acteur célèbre et dans des scénarios extrêmement simples. naïf, mais la musique dynamique de Mischa Bakaleinikoff le soutient bien. Le côté imparfait des marionnettes animées, la poésie qui sème leur design, évoque un charme nostalgique chez les spectateurs du film, adolescents d’hier devenus doux sur ces intrigues lentes, ces réalisations sans génie et cette technique dépassée pour les téléspectateurs actuels nourris CGI! Une pieuvre ou un extraterrestre est plus un conte de fées que de la vraie science-fiction, et les ovnis d’un autre film ne sont guère terrifiants. Ces trois films, qui ont été montrés en copies de haute qualité et avec quelques bonus de l’édition américaine de 2007, ont été coloriés par Legend Films (une version blu-ray uniquement) et remixés. Ray Harryhausen a expliqué (cf. bonus Blu-ray numéro trois) que le choix du noir et blanc était dû à des contraintes budgétaires, et s’est dit satisfait de la coloration: les limites de ses effets spéciaux sont en effet plus faibles que le noir et blanc.

Le premier film sera Le monstre vient de la mer (1955) Robert Gordon, qui tente de réformer le succès du film d’Eugène Lourié, dont les Japonais copient l’histoire de l’explosion géante née de l’explosion nucléaire. Godzilla (1954). Le film de Robert Gordon fait donc ressortir un monstre nautique qui attaque une ville côtière: cette fois à San Francisco, il y a une énorme pieuvre équipée de six tentacules au lieu de huit … … économiquement. Je ne peux pas tirer sur le Golden Gate, Le monstre vient de la mer utilise de nombreux films qui mettent en avant le côté réel des effets spéciaux: sans doute trop enfantin pour les téléspectateurs d’aujourd’hui habitués à la perfection de l’image numérique, les scènes dans lesquelles la créature est en action sont ornées d’un festin de poésie par inadvertance du genre nostalgique. L’atout du film est la présence photogénique de Faith Domergue, un acteur connu des amateurs de films de science-fiction des années 1950.
Avec un autre film Les soucoupes volantes attaquent Ray Harryhausen, Fred F.Sears (1956), contrôle tous les effets optiques sans renoncer à l’animation pure en stop-motion (la destruction de divers bâtiments au Congrès, l’Obélisque et à Washington DC). Ce film de science-fiction a été arrangé par Bernard Gordon et Curt Siodmak du major Donald E. Keyhoe pour un travail sérieux, «Flying Washers from Outer Space», écrit à Uano pendant la plus grande paranoïa en arrière-plan de la guerre froide. Le couple de stars associe l’actrice Hugh Marlowe, qui a joué pour les plus grands réalisateurs d’Hollywood, à la séduisante Joan Taylor, une actrice principalement occidentale. Dans ce film, toujours réalisé avec l’économie, la plupart des scènes spectaculaires sont créées par des images d’action intelligemment intégrées. Une fois de plus, les films discrets mettent en évidence l’aspect fictif de cette série B, où l’effet de produire des rayons destructeurs à l’extérieur de la terre est directement énoncé (dans une version légèrement moins colorée). Ancien mais confortable, Les soucoupes volantes attaquent avait essentiellement « copié » Tim Burton, un fan du film à partir duquel il se lance dans la destruction de Washington et la méchanceté ultime des créatures spatiales.
Troisième série B, Des millions de kilomètres de terre (1957) produit Nathan Jura qui, l’année suivante, avec le même producteur et le même Ray Harryhausen, dirige le premier opus de la trilogie Sinbad. Si le scénario est à peine plus compliqué que malgré la mauvaise utilisation des films et films précédents, ce film manque de charme. Bien sûr, nous sommes heureux de retrouver la charmante Joan Taylor, ici en tant que fille de son père zoologique, qui est un acteur typique Frank Puglia, mais ces quelques scènes célèbres avec une créature mémorable ramenée de Vénus, Ymir. l’attrait du film: sa bataille avec l’éléphant, la destruction d’anciennes reliques à Rome, et sa fin au Colisée dans le style de King Kong. Ces moments forts de l’exposition démontrent la grande dextérité acquise par Ray Harryhausen et la perfection de sa technique. Dynamique (intégration de miniatures animées en volume dans des séries réelles) au fil des années: excellente préparation pour ses prochains grands films des années 60/70.

Effets Blu ray Le Géant numéro 3

Commentaire technique

Le monstre vient de la mer

Image : Copie HD, bonne résolution, grain argent discret, image claire et stable, excellent contraste, noirs denses et gris dégradés; version couleur naturaliste avec des tons nuancés
Fils : Mix anglais 2.0 monophonique (original), dialogues clairs, dynamique réelle qui profite à ma musique, pas de distorsions; la version 5.1 (remix) est plus transparente, mais sans effets surround pris en charge

Les soucoupes volantes attaquent

Image : Copie HD, excellente résolution et grain argent discret, image assez bien raffinée mais pas résistante aux rayures, très bon contraste, noir brillant, gris dégradé; L’excellente version couleur atténue l’artificialité des effets spéciaux, en particulier des prises de vue étrangères
Fils : Mix anglais 2.0 monophonique (original), dialogues clairs, bonne dynamique, petit télégramme, pas de distorsion; la version 5.1 (remix) produit une spatialisation fermée sans effets immersifs évidents; VF 2.0 ancienne chanson caverneuse et monophonique avec écho

Des millions de kilomètres de terre

Image : Copie HD, résolution correcte, argent à grain élevé (film 35 mm), côté artificiel des transparents et effets spéciaux augmentés en haute définition, bon contraste, noirs profonds, image claire, gris dégradés, la version couleur (2007) est très convaincante avec son extraterrestre mat
Fils : Mix anglais 2.0 monophonique (original), dialogues clairs, bonne dynamique, petit télégramme, pas de distorsion; version 5.1 (remix), qui est plus ouverte aux atmosphères (cris extraterrestres) et la grande musique de Mischa Bakaleinikoff, la spatialisation très frontale n’est pas géniale

Notre opinion

Image: étoile rougeétoile rougeétoile rougedemi étoile rougeétoile grise(3,5 / 5)
Combinaisons sonores: étoile bleueétoile bleueétoile bleuedemi étoile bleueétoile grise(3,5 / 5)
Prime: étoile rougeétoile rougeétoile rougeétoile rougeétoile grise(4/5)
Emballage: étoile bleueétoile bleueétoile bleuedemi étoile bleueétoile grise(3,5 / 5)

IMDb
Le monstre vient de la mer : https://www.imdb.com/title/tt0048215/
Les soucoupes volantes attaquent : https://www.imdb.com/title/tt0049169/
Des millions de kilomètres de terre : https://www.imdb.com/title/tt0050084/

Boîte Blu-ray disponible sur Amazon

Autres articles susceptibles de vous intéresser dans ON-mag et ailleurs en ligne